12 décembre 2019

Nombreuses variétés de piquage

Extrait d'un Echo de la Timbrologie des années 1960.

04 décembre 2019

Musée de La Poste : des machines à affranchir

Je vous livre cette semaine quelques pièces que j'ai notées au cours de ma visite au Musée de La Poste en tant que philatéliste. J'avais oublié ce billet...

Le Musée a ouvert ses portes le samedi 23 novembre.

Le 3è étage "des hommes et des métiers" présente des machines à affranchir :

De mémoire les machines à affranchir ne faisaient pas parti de l’exposition permanente avant cette rénovation.

Le centenaire des la première  EMA en France approche, le début remonte à 1924.

La machine Havas type A de 1924  est d'ailleurs présentée, c'est la numéro 6 (celle du bas à gauche ?).

01 décembre 2019

Bloc Cérès de Boursier

Louis Boursier est l'auteur de  cette interprétation minimaliste de 
la Cérès de Barre.

Curieusement, alors que la taille-douce permet une impression plus fine que la typographie, l'artiste a choisi de simplifier les traits de Cérès, mais aussi les grecques entourant l'effigie.

 Sur les premières images diffusées, les marges sont égales et correspondent aux normes d'il y a 170 ans (on aurait préféré la norme des Bordeaux !).

Le résultat final est assez réussi, le bloc est entouré d'un cadre argenté réalisé par gaufrage.

Par contre attentions à la découpe (le bloc n'est pas vraiment prévu pour), l'ajout des signatures de l'imprimeur Phil@poste et celle du dessinateur/graveur Louis Boursier ne laisse pas beaucoup de place pour séparer les timbres horizontalement.

Contrairement au feuillet du livre, ce bloc est vendu sur le site de La Poste et pourrait théoriquement se retrouver sur du courrier.

29 novembre 2019

Litographie Marianne l'Engagée


La Marianne l'Engagée par YZ fait l'objet d'une édition d'art en lithographie par les presses d'Item à Paris.

Le tirage est limité à 50 exemplaires, plus d'infos ici mais le lien demande un mot de passe.

Màj : ce lien fonctionne :
CHAQUE ŒUVRE CONTIENT LE TIMBRE SEC DE L’IMPRIMERIE AINSI QUE LE NUMÉRO D’ÉDITION, LA DATE ET LA SIGNATURE DE L’ARTISTE.
DIMENSIONS : 100x70CM, PAPIER BFK RIVES 270G
PRIX : 650€ + FRAIS DE PORT

25 novembre 2019

La Poste rend hommage à la gomme

Ah, la gomme, elle se doit d'être vierge de toute charnière, d'origine (il est vrai que si elle a été refaite, c'est de la triche). Je me souviens d'une anecdote lue dans la presse philatélique (sans doute la chronique de Socrate de Timbres Magazine, la véracité de ma source ou de cette histoire ne sont pas garanties).

Un homme, héritier d'une collection de timbres, fait le tour des négociants pour obtenir une estimation et des offres d'achats. Le manège de ses interlocuteurs l'intrigue : souvent ils sortent un timbre par ci par là pour en observer le dos. Devant son étonnement, il demande : mais pourquoi regarder-vous le dos ? Pour vérifier qu'il s'agit d'une gomme d'origine intacte, sans charnière ni trace de charnière étoile étoile lui répond-t-on.

Pour faciliter le travail et dans l'espoir d'en tirer un meilleur prix, il décide de mâcher le travail de ces conseilleurs payeurs. Il prend sa pince, et retourne chaque timbre neuf. 

Le carnet dont j'ai pris une photo est en fait le carnet Cérès et Marianne d'YZ.

J'ai cru avoir affaire à un problème de confection (une variété !), mais en fait non, tous les carnets semblent être ainsi.

La solution proposée par mon association locale est de le présenter côté couverture.

Pourquoi pas, de toute façon la présentation à 2 feuillets ne permettait déjà que de voir l'un des deux feuillets.

24 novembre 2019

Un petit peu de philatélie sur Netflix


Voici la bande annonce de la saison 3 de "The Crown", attention divulgâchage !




22 novembre 2019

Musée de La Poste : le bâtiment !

Je vous livre cette semaine quelques pièces que j'ai notées au cours de ma visite au Musée de La Poste en tant que philatéliste.

Le Musée ouvre ses portes le samedi 23 novembre, l'accès est gratuit tout le WE du 23 et des animations sont prévues.


Vu sur Delcampe, la feuille habillée du Musée de La Poste :
la mention Musée de La Poste est ajoutée quatre fois par
rapport aux feuilles normales.

Je vous ai présenté des pièces, mais pas le nouveau Musée de La Poste.

De l'extérieur rien ne change, la façade est classée et n'a pas bougé. Pour se rendre au Musée, il suffit de traverser la rue, en partant de la gare Montparnasse (à gauche en sortant des trains, c'est au 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15è).

Les vitrines au rez de chaussé sont décorées par des artistes contemporains.

Le Musée a été refait aux normes handicapées et environnementales.

Il s'articule le long d'un puis de lumière central, ici vu du 4è étage "la conquête du territoire". Des œuvres en fil de fer représentent des moyens de transport du courrier : une diligence, une poussette de facteur moderne utilisée en ville, une pirogue inspirée de celles utilisées en Guyane, et un ballon monté du siège de Paris en 1870.
Des fenêtres sur l'envers des sculptures de la façade ont été conservées ! Les sculptures de Robert Jouvin sont une évocation des traits de la gravure taille-douce.

 Le Musée n'est pas dédié à la philatélie, c'est aussi un Musée d'Entreprise, La Poste ayant par exemple un engagement sur les véhicules légers électrique présente cette voiture.

Animation pour parler en télégraphe de Chappe, la machine reconnait les gestes du visiteur !

Sans doute la pièce emblématique du Musée, une paire de bottes de postillon. Un postillon conduisait une voiture hippomobile, mais chevauchait l'un des chevaux.  Les bottes étaient très solides pour assurer la sécurité du postier, notamment en cas de chute d'un cheval. La distance entre deux relais de poste étant de 7 lieues (en gros, c'était variable, une trentaine de km), elles auraient inspiré Perrault dans le Petit Poucet.