29 janvier 2011

Culture Timbres n°9 est en ligne...

Il est disponible auprès de l'Adresse I..P., le blog du Musée.

Je ne peux m'empêcher de reprendre l'éditorial de Christiane Moutel, directrice de l’Adresse Musée de La Poste :

Pour les non-initiés, les collectionneurs de timbres sont des gens discrets, passant toutes leurs heures de loisirs entourés de catalogues, loupes et pinces en main, étudiant le moindre détail de leurs chères images dentelées, à l’affût du plus petit défaut qui pourrait altérer leur intégrité. Un monde calme, un rythme aujourd’hui oublié, pourrait-on penser. A tort… La philatélie n’est en effet pas l’occupation paisible que l’on croit. Une belle vitalité s’abrite derrière les rituels et les cérémoniaux policés auxquels se plient volontairement les amateurs de timbres. C’est d’abord la cascade d’émissions de toutes sortes qui les tient en haleine. L’abondante programmation de ce début d’année en atteste tout particulièrement. C’est ensuite la multiplication des manifestations et événements - nationaux comme locaux - organisés tout au long de l’année qui ravive régulièrement leur curiosité. L’édition 2011 de la Fête du timbre, qui se tient fin février, est à cet égard un des temps forts de l’année philatélique. Et l’animation permanente des clubs, associations et autres unions de philatélistes ajoute à cette réelle dynamique. Culture Timbres, la publication de l’Adresse Musée de La Poste à destination des passionnés de timbres, n’a d’autre ambition que d’accompagner ce mouvement. En évoquant tout ce que le musée fait ou propose dans le domaine de la philatélie. Une manière d’apporter également son lot de vitalité…
Bonne lecture, et très belle année 2011.

Je ne suis pas complètement d'accord avec "la cascade d’émissions de toutes sortes qui les tient en haleine", mais pour le reste je trouve cela assez bien vu.

Jacqueline Caurat distingue entre la philatélie "classique" et la timbrophilie en faisant référence aux MonTimbraMoi. C'est curieux de voir associer un terme qui a "perdu" il y a une centaine d'année avec un concept récent, mais il est sympathique de voir Jacqueline Caurat - et ses 81 ans - toujours au fait de l'actualité la philatélie.

2 commentaires:

Stéph de Reims a dit…

Culture Timbre est soutenu par La Poste. Je ne m'étonne pas sentiment enthousiaste exprimé par Christiane MOUTEL. Tout comme je ne m'étonne pas de la FFAP, soutenue par le CNEP, YVERT & TELLIER, l'ADPhile, La Poste, qui promeut la Philatélie comme elle peut pour les philatélistes affiliés.

NORBERT a dit…

La Poste n'a toujours pas compris que la "cascade d'émissions" est nuisible à la philatélie.

Comment continuer à acheter les nouveautés (très justement en cascade, voire même en chutes (du Niagara bien sûr !)), et dans le même temps compléter sa collection en remontant dans le temps ?

Sans compter l'intérêt culturel de ces émissions : les coeurs, les camemberts et autres, le petit Nicolas etc ...

Et les émissions étranges : la France célèbre le bicentenaire des indépendances en Amérique latine et aux Caraïbes, mais au fait, quid de la Guyane, La Guadeloupe et de la Martinique ?

En ce qui concerne la Journée du timbre, qui pourra m'indiquer à quel tarif postal correspond les 2 euros du bloc ?

Norbert