18 novembre 2008

Fermeture du site des EGP

Le site http://www.etatsgenerauxphilatelie.fr/ a fermé :

Comme vous l’imaginez, ce patient et rigoureux travail de réflexion, avec tous les partenaires de la philatélie, ne se prête bien sûr pas à une communication au jour le jour sur le site des Etats Généraux de la Philatélie. A défaut de remises à jour fréquentes de son contenu, le site voit donc sa fréquentation baisser. Pour cette raison, son accès est suspendu fin octobre 2008.
Je regrette cette disparition, les documents (vidéo notamment) et textes (dont le programme et le forum) ne sont donc plus disponibles.

D'autre part, les internautes ne seront pas informés des résultats des Etats Généraux de la Philatélie, ils ne l'ont d'ailleurs pas été des premiers "résultats" communiqués aux visiteurs du Salon Philatélique d'Automne.

Plutôt que de faire les mises à jour nécessaires, le site est donc abandonné.

A noter un curieux lien pour l'ADPhile, http://pagesperso-orange.fr/velizy.philatelie/adphile.htm, qui correspond à une page du club philatélique de Velizy (le site officiel est fermé depuis longtemps et le nom de domaine abandonné) : il s'agit en fait de la première page trouvée dans google pour ADPhile, ce n'est pas très sérieux !

3 commentaires:

JD a dit…

C'est très français comme attitude : on instaure des commissions, des "états généraux", et puis le suivi est inexistant, ou les rapports sont laissés dans des tiroirs.

Soit la réflexion dans les groupes de travail est achevée et dans ce cas où est la synthèse, soit elle ne l'est pas et dans ce cas pourquoi fermer le site ?
Jean.

Anonyme a dit…

La farce est devenue pantalonade... elle se termine en débandade....

Sébastien a dit…

Mais, pourquoi dérangent-ils autant de monde pour organiser ces réunions ? Pourquoi dépenser autant d'argent en imprimerie ?

Tout était dans la lettre de Nicolas, il y a un an.

Ce qui a changé est que Phil@poste et ses partenaires ont un argument tout trouvé avec leur classification des timbres. Il n'y a qu'à lire ce que raconte le président de la CNEP pour voir l'idée générale des messages à venir sur les nouveautés de France.