24 novembre 2008

Mystère au Musée de La Poste

Voiture électrique de 1986,
à usage spécifique de La Poste.
Le pare-brise présente des impacts
(de balle ? de grêle ? de marteau ?)
La même voiture, pare brise intact.


Le Musée de La Poste possède bien des choses, dont cette voiture électrique ! Mais qu'est-il arrivé à son pare-brise ?

A noter que la première voiture a une vignette automobile, qui a orné les pares-brise de 1959 à 2001 et était théoriquement destiné à un fond de solidarité vieillesse. Cette vignette était imprimée par l'imprimerie des timbres-poste, c'est un timbre fiscal que personne à ma connaissance ne collectionne "sur document" ;-)

Ce billet est en fait l'occasion de parler de la mise en place d'une base de données (images et notices, sur le web) des fonds du Musée de La Poste, annoncée sur le blog de la SAMP.

La présentation montre plusieurs centaines de documents, c'est une visite virtuelle à faire ! Mais le Musée de La Poste doit en compter des centaines de milliers ! A noter la distinction faite entre ce qui relève du patrimoine national inaliénable par rapport à ce qui relève de la propriété de l'entreprise La Poste.

1 commentaire:

Laurent a dit…

cette voiture de La Poste, communément appelée Rocaboy, avait été versée aux collections du Musée en 1998 et conservée au dépôt de Villecresnes en région parisienne. Ce dépôt a subi au début des années 2000 des intrusions et plusieurs véhicules conservés ont été dégradés dont le Rocaboy. Lors de son transfert au nouveau dépôt du Musée à Antony dans les Hauts-de-Seine, une restauration a eu lieu.